Au Kazakhstan, deux gendres de l’ex-président Nazarbaïev écartés de la direction de sociétés énergétiques

L’ex-président kazakh Noursoultan Nazarbaïev. Photo NICHOLAS KAMM / AFP

Deux gendres de l’ex-président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev ont été écartés de la direction de grosses sociétés énergétiques ont annoncé samedi les autorités, signe des luttes de pouvoir qui se jouent après des émeutes inédites.

Dimach Dossanov a quitté la présidence de l’entreprise nationale de transport de pétrole KazTransOil, et Kaïrat Charipbaïev celle de la compagnie gazière QazaqGaz (ex-KazTransGas), a indiqué le fonds souverain kazakh dans un communiqué.

M. Charipbaïev, 58 ans, est présenté par les médias comme l’époux de la fille aînée de M. Nazarbaïev, Dariga Nazarbaïeva, et M. Dossanov, 40 ans, est marié à sa fille cadette, Aliya.

L’annonce de ces mises à l’écart intervient dans la foulée des émeutes meurtrières qui ont ébranlé le Kazakhstan début janvier, faisant des dizaines de morts et écornant son image de pays stable.

L’actuel président, Kassym-Jomart Tokaïev, a succédé en 2019 à son mentor, M. Nazarbaïev, qui a régné d’une main de fer pendant trois décennies sur le plus grand pays d’Asie centrale, une transition qui semblait réussie.

Mais la crise survenue début janvier a exposé des faille au sein de l’élite dirigeante, M. Tokaïev s’en prenant de manière inédite mardi à M. Nazarbaïev, qu’il a accusé d’avoir favorisé l’émergence d’une « caste de riches ».

Auparavant, le patron des services de renseignement Karim Massimov, un proche de M. Nazarbaïev, avait été limogé et arrêté, soupçonné de « haute trahison ».

La contestation a démarré le 2 janvier après la hausse brutale du prix du gaz de pétrole liquéfié (GPL), un carburant très utilisé. M. Tokaïev a accusé plusieurs entreprises, dont QazaqGaz, d’être responsables de cette crise.

Après avoir quitté le pouvoir, M. Nazarbaïev a conservé une grande influence et jouissait d’un véritable culte de la personnalité, portant le titre de « Guide de la nation ».

Il n’est cependant pas apparu en public depuis les émeutes, suscitant des rumeurs de fuite à l’étranger, ce que son porte-parole à démenti.

L’ex-président a également une troisième fille, Dinara, dont l’époux est l’un des hommes les plus riches du Kazakhstan.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s