CAN 2022: le Gabon domine les novices comoriens

Denis Bouanga célèbre le but inscrit par son coéquipier Aaron Boupendza qui a offert au Gabon la victoire face aux Comores, le 10 janvier 2022. © Pierre RENÉ-WORMS/RFI

Pour le premier match de son histoire en Coupe d’Afrique des nations, la sélection comorienne n’a pas démérité face au Gabon. Mais au stade Ahmadou-Ahidjo, les Panthères ont fait preuve du réalisme qu’il fallait pour l’emporter 1-0, lundi 10 janvier.

Les Comores, qualifiés pour la première fois pour la CAN au même titre que la Gambie, commencent leur apprentissage avec un revers. Face à eux, les Panthères gabonaises étaient pourtant de deux rouages essentiels : l’attaquant et habituel capitaine Pierre-Emerick Aubameyang et le milieu de terrain Mario Lemina, testés positifs au Covid-19 le 6 janvier. Deux absences difficiles à gérer pour le sélectionneur français, Patrice Neveu.

Boupendza, ça déménage

Après une entame de match équilibrée, durant laquelle les Comoriens ont montré toute leur envie de bien faire, le Gabon a assommé son adversaire grâce à Aaron Boupendza. Louis Ameka, plus vif que la défense, a récupéré le ballon et l’a transmis à son coéquipier. Et ce dernier a décoché, dans un angle fermé, une frappe puissante droit dans la lucarne. Le gardien Ali Ahamada, peut-être pas tout à fait innocent, n’a pu que constater les dégâts (16e). Cela valait bien un salto très aérien de la part du buteur.

Le Gabonais Aaron Boupendza célèbre son but face aux Comores.
Le Gabonais Aaron Boupendza célèbre son but face aux Comores. © RFI/Pierre René-Worms

Volontaires, les Cœlacanthes ont posé le pied sur le ballon. Les statistiques parlent d’elles-mêmes : en seconde période, les Comores ont affiché une possession de balle supérieure à 80% ! Mais celle-ci a eu du mal à se traduire en occasions. Il a fallu attendre la 72e minute pour voir une tentative cadrée, avec cette frappe lointaine de Moussa Djoumoi déviée de justesse par le portier gabonais Jean-Noël Amonome.

Palun se sacrifie et entérine la victoire du Gabon

Le sélectionneur Amir Abdou et ses joueurs y ont cru jusqu’au bout, en vain. Le dernier coup franc dangereux frappé par Youssouf M’Changama a été repoussé par Lloyd Palun, présent dans le mur. Mis KO sur ce coup, le défenseur bastiais a dû recevoir des soins sur la pelouse. Un sacrifice tout de même utile car il a permis au Gabon d’écarter l’ultime attaque comorienne et de conserver sa victoire.

Comme le Maroc plus tôt face au Ghana, le Gabon remporte son premier match sur le plus petit des scores. Dans le groupe C, les vainqueurs de ce lundi se frotteront aux perdants lors de la prochaine journée : le 14 janvier, les Lions de l’Atlas feront face aux Comores, tandis que les Panthères défieront les Black Stars ghanéenne.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s