Espagne: Benzema s’approche de l’Olympe, coup d’arrêt pour le Barça

L'attaquant du Real Karim Benzema frappe au but contre Valence, le 8 janvier 2022 à Madrid

L’attaquant du Real Karim Benzema frappe au but contre Valence, le 8 janvier 2022 à Madrid afp.com – GABRIEL BOUYS

Grâce à un Karim Benzema entré un peu plus dans la légende, le Real Madrid a corrigé Valence 4-1 samedi pour la 20e journée de Liga, et consolide sa place de leader de Liga, huit points devant son dauphin, le Séville FC, qui reçoit Getafe dimanche (16h15).

Alors que les Madrilènes ont dominé sans marquer durant toute la première période, l’avant-centre international français s’est chargé de transformer le penalty accordé par l’arbitre après une faute d’Omar Alderete sur Casemiro dans la surface pour ouvrir la marque juste avant la pause (43e), marquant là son 300e but sous le maillot de la « Maison blanche » (en 584 matches).

Benzema a ensuite couronné sa soirée de rêve avec un deuxième but en pivot en fin de match (87e). « C’est une fierté de mettre ces chiffres là dans ce club, ça me rend très heureux. Ce sont des chiffres conséquents. Avec +Vini+, je me sens très bien, je suis toujours là pour l’aider. Je connais son potentiel, je sais qu’il peut aller encore bien plus haut. C’est un joueur fantastique », a réagi Benzema sur Movistar.

Quatrième meilleur buteur de l’histoire du club, « KB9 » n’est plus qu’à sept réalisations de la légende Alfredo di Stéfano (308 buts). Deux monstres sacrés dominent ce classement : Raul (323 buts) et l’inatteignable Cristiano Ronaldo (451 buts).

Vinicius a aidé le Français à sceller le succès merengue, avec un doublé lui aussi: le jeune Brésilien a d’abord conclu un une-deux avec Benzema dans la surface (52e), puis il était bien placé à la retombée d’une frappe de Marco Asensio repoussée par Jasper Cillessen, pour glisser le ballon de la tête dans la cage vide (61e).

Seul petit bémol pour le Real: le penalty transformé par Gonçalo Guedes (76e) en deux temps, sa première tentative ayant été repoussée par Thibaut Courtois.

Une soirée pleine, néanmoins, pour les hommes de Carlo Ancelotti, qui retrouvent la victoire après leur faux-pas à Getafe le week-end dernier (1-0), et qui continuent de régner sans partage sur l’Espagne, à quelques jours de s’envoler pour l’Arabie Saoudite où ils disputeront la Supercoupe d’Espagne.

– Barça, le coup d’arrêt –

Mercredi, la première demi-finale opposera le Real au FC Barcelone pour un nouveau clasico prometteur. Samedi, malgré ses revenants Dani Alvés et Luuk de Jong, le Barça a été accroché 1-1 à Grenade et reste provisoirement à la 6e place du classement, à 14 points du Real.

Alvés, de retour en Liga six ans après son départ, a servi à la 57e un centre parfait pour la tête de Luuk de Jong, qui a enfin lancé sa saison depuis début 2022, avec un deuxième but en deux matches…

Mais le Barça, réduit à dix après l’expulsion de Gavi à dix minutes du terme (80e), a flanché en fin de match et Grenade a fini par égaliser à la 89e minute par Antonio Puertas, à la reprise d’un corner.

Un nouveau coup d’arrêt pour Xavi, trois jours après la grosse frayeur en 16es de finale de Coupe du Roi face au modeste Linares (D3 espagnole), un match remporté 2-1 sur le fil.

– Eric Garcia blessé –

Le technicien catalan a d’autres soucis à se faire: le jeune défenseur central Eric Garcia s’est blessé à son tour. Visiblement victime d’une déchirure à l’arrière de la cuisse droite, il est sorti en grimaçant, cédant sa place à Clément Lenglet à la 53e minute.

Garcia rejoint la longue liste des joueurs indisponibles côté catalan, composée des blessés Ronald Araujo, Frenkie De Jong, Martin Braithwaite, Sergi Roberto et Ansu Fati, et des joueurs encore positifs au Covid-19, Pedri et Ferran Torres.

Xavi pourra éventuellement trouver des points de satisfaction. Malgré quelques errements défensifs et quelques mauvais choix, Alvés a amené tout son cœur à ce FC Barcelone en quête d’un second souffl. Il a signé sa première passe décisive depuis son retour au club, après un premier match réussi en Coupe du Roi mercredi.

De Jong aussi s’est relancé: longtemps oublié sur le banc en première partie de saison et parfois moqué pour son inefficacité face au but, l’avant-centre néerlandais, recruté l’été dernier à Séville, a fait taire ses détracteurs avec ce deuxième but en deux matches, de la tête encore une fois.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s