L’Arabie saoudite accuse les rebelles yéménites d’avoir capturé un bateau en mer Rouge

Un pétrolier menace d’exploser ou de déverser plus d’un million de barils de pétrole dans la mer Rouge PHOTO / AFP

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et intervenant au Yémen en guerre a accusé, lundi, les rebelles yéménites d’avoir «capturé» un bateau battant pavillon émirati en mer Rouge. «Le bateau nommé «Rawabi» et battant pavillon des Émirats arabes unis a été piraté et kidnappé à 23h57 (21h57 en Suisse), dimanche, alors qu’il naviguait au large de la province de Hodeida», dans l’ouest du Yémen, a déclaré Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition.

Le navire, qui revenait de l’archipel yéménite de Socotra, au large des côtes sud du Yémen, avait transporté du matériel destiné à un hôpital de campagne dans cet archipel, et se dirigeant vers Jazan, en Arabie saoudite. «La milice terroriste des Houthis porte l’entière responsabilité de cet acte criminel de piraterie», a précisé Riyad, appelant les rebelles à «libérer immédiatement le navire». Sinon, «les forces de la coalition prendront toutes les mesures nécessaires pour faire face à cette violation». Le porte-parole de la coalition, Turki al-Maliki, n’a pas été en mesure de préciser le nombre de personnes à bord du «Rawabi».

«Actes hostiles»

Confirmant avoir saisi le bateau, les Houthis ont assuré qu’il est «entré dans les eaux yéménites sans aucune autorisation» et «se livrait à des actes hostiles», en transportant du «matériel militaire». «L’opération réussie et sans précédent s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’agression» de la coalition, dont les Émirats arabes unis font partie, a pour sa part déclaré sur Twitter un chef rebelle, Mohammed Abdelsalam.

Le conflit entre la coalition et les rebelles a connu une escalade ces dernières semaines, l’aviation saoudienne multipliant les raids sur les territoires contrôlés par les Houthis au Yémen, pays voisin de l’Arabie saoudite. Les Houthis, eux, ont intensifié les attaques de missiles et de drones contre le royaume.

Tensions exacerbées

L’ONU et les États-Unis font pression pour mettre fin à la guerre au Yémen qui dure depuis 2014, mais en vain. Selon l’ONU, la guerre au Yémen a tué 377’000 personnes, dont environ 227’000 suite aux conséquences indirectes du conflit, comme le manque d’eau potable, la faim et les maladies.

Plusieurs détournements de bateaux, en majeure partie attribués à l’Iran, ont eu lieu ces dernières années dans les eaux du Golfe et autour, accentuant les tensions. L’Iran et la marine des États-Unis, proche allié de l’Arabie saoudite, s’accusent régulièrement de mener des manœuvres hostiles en mer.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s