Ghislaine Maxwell reconnue coupable de crimes sexuels par un tribunal de New York

Le procès de Ghislaine Maxwell touche à sa fin mais les jurés tardent à se décider. AFP

Elle était notamment poursuivie pour avoir fourni à son ancien compagnon, le financier américain Jeffrey Epstein, des jeunes filles mineures exploitées sexuellement entre les années 1994 et 2004.

Ghislaine Maxwell a été reconnue coupable de complicité dans le détournement d’adolescentes au profit du millionnaire américain Jeffrey Epstein. Après un mois de procès et cinq jours de délibérations, le jury du tribunal fédéral de Manhattan a fini par rendre mercredi son verdict, en déclarant l’ancienne amante et collaboratrice d’Epstein coupable de cinq des six chefs d’accusation dont elle devait répondre.

L’ancienne mondaine britannique et fille de l’ancien magnat des médias anglais Robert Maxwell avait été arrêtée en juillet 2020. Elle était accusée d’avoir facilité et participé aux abus sexuels commis par son ancien amant Jeffrey Epstein sur des adolescentes, dont certaines n’avaient que 14 ans. Maxwell participait au recrutement de ces jeunes filles, qui devaient ensuite faire des «massages» à Epstein à ses domiciles de Palm Beach en Floride, à New York, dans son ranch du Nouveau-Mexique ou sa résidence dans les Îles Vierges. Les victimes étaient payées plusieurs centaines de dollars en espèces pour chaque massage, qui impliquaient des attouchements sexuels.

Coupable de cinq chefs d’accusation

Le jury a déclaré Maxwell coupable de cinq des six chefs d’accusation, dont conspiration en vue de commettre un trafic sexuel et trafic sexuel d’une personne de moins de 18 ans. Elle a été déclarée non coupable d’avoir attiré un individu de moins de 17 ans dans l’intention de se livrer à une activité sexuelle illégale. Lors de la lecture du verdict, Maxwell est restée debout, impassible, les mains croisées, alors que le jury se retirait. Elle risque une lourde peine de prison.

Maxwell «s’est attaquée à des jeunes filles vulnérables, les a manipulées et les a livrées pour qu’elles soient abusées sexuellement» par Epstein, a dit le procureur. Les quatre victimes qui ont témoigné au cours du procès ont décrit le rôle joué par Ghislaine Maxwell pour les mettre en confiance, les préparer psychologiquement et même physiquement, à devenir les proies d’Epstein, se joignant même parfois à lui pour abuser d’elles.

Maxwell utilisait son charme et des cadeaux pour gagner leur confiance, faisant mine de s’intéresser à elles, et leur faisant miroiter l’aide qu’Epstein pourrait leur apporter, à la fois financièrement et en raison de ses nombreuses relations. Epstein avait été retrouvé mort pendu dans sa cellule dans une prison de New York en 2019, un mois après son arrestation. Les avocats de Maxwell l’avaient décrite comme le «bouc émissaire» pour des actions commises par Epstein, mettant en cause la véracité des souvenirs des témoins, et leurs motivations.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s