Rassemblements limités, télétravail… en France, de nouvelles restrictions face au Covid-19

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, lundi, lors d’une conférence de presse, de nouvelles restrictions pour lutter contre le Covid-19 alors que la situation sanitaire continue de se dégrader en France.

Les grands rassemblements limités, une généralisation du télétravail à trois jours par semaine quand c’est possible… Face à la dégradation sanitaire en France, le gouvernement a annoncé de nouvelles restrictions, lundi 27 décembre. Il a en revanche écarté un report de la rentrée scolaire ou la mise en place d’un couvre-feu pour les festivités du Nouvel An.

« Pour freiner le variant Omicron » qui alimente la hausse des contaminations au Covid-19, le Premier ministre Jean Castex a notamment annoncé le retour des jauges pour les grands rassemblements. Elles seront fixées à 2 000 personnes maximum en intérieur et à 5 000 en extérieur dès lundi. 

Dans les enceintes sportives, les lieux culturels comme les cinémas et les transports en commun, la consommation de boissons et d’aliments sera par ailleurs interdite. Dans les bars et les cafés, la consommation ne pourra par ailleurs plus se faire debout, mais seulement de manière assise.

Ces mesures, adoptées quelques minutes plus tôt en Conseil des ministres, s’appliqueront « à compter de lundi pour une durée de trois semaines », a précisé Jean Castex.

Le gouvernement va également étendre l’obligation de port du masque en centre-ville, une mesure que les préfets devront faire appliquer en coordination avec les maires.

En revanche, le gouvernement a écarté un report de la rentrée scolaire ou la mise en place d’un couvre-feu, deux mesures réclamées par plusieurs membres de l’opposition et des médecins depuis plusieurs jours. 

Généraliser le télétravail

Le recours au télétravail « sera rendu obligatoire » à partir de la rentrée « pour tous les salariés pour lesquels il est possible », à raison de « trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible », a aussi annoncé le Premier ministre.

La ministre du travail, Élisabeth Borne, mènera ainsi mardi une concertation avec les partenaires sociaux à ce sujet, a ajouté le Premier ministre, précisant que la mesure prendrait elle aussi effet « pour une durée de trois semaines ».

Le délai pour la dose de rappel réduit à trois mois

En parallèle, le gouvernement veut encore accélérer la campagne de rappel de vaccination contre le Covid-19. À partir de mardi, les Français pourront recevoir leur rappel de vaccin anti-Covid, souvent qualifié de troisième dose, trois mois après leur vaccination initiale et non plus quatre mois.

Dès mardi, « il suffira de trois mois après votre deuxième injection ou votre première si vous avez eu le Covid pour bénéficier de votre rappel », a annoncé Jean Castex.

De nouvelles règles d’isolement

Le gouvernement va aussi « ajuster » les règles d’isolement pour les personnes testées positives au Covid-19 et leurs « cas contacts », a annoncé de son côté Olivier Véran, le ministre de la Santé. La durée sera précisée « d’ici la fin de semaine », a précisé Jean Castex.

« Les caractéristiques d’Omicron », variant du virus en passe de devenir majoritaire, « vont nous conduire, après avis des autorités sanitaires, à ajuster notre doctrine sur la durée d’isolement », a expliqué le Premier ministre, ajoutant que l’exécutif « fixer(a) ces règles nouvelles d’ici la fin de semaine ».

Le passe vaccinal d’ici le 15 janvier 

Pour inciter tous les Français à se faire vacciner, le gouvernement a adopté son projet de loi actant la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal : « un test ne suffira plus » dans de nombreux lieux, a résumé Jean Castex.

Se disant « scandalisé » par les faux pass sanitaires, il a insisté qu’un accroissement des sanctions était prévu dans le projet de loi.

Initialement prévu pour une entrée en vigueur fin janvier, le projet de loi sera examiné en commission à l’Assemblée nationale dès mercredi, avant d’aller au Sénat à partir du 5 janvier. Sa mise en oeuvre est prévue dès le 15 janvier pour accéder « aux activités de loisirs, aux restaurants et débits de boisson, aux foires, séminaires et salons professionnels ou encore aux transports interrégionaux », notamment ferroviaires.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s