Décès de Desmond Tutu : pluie d’hommages pour l’icône de la lutte anti-apartheid

L'archevêque émérite Desmond Tutu lors d'une cérémonie à l'Université de l'Oklahoma après avoir reçu un diplôme honorifique, le mardi 25 avril 2000 à Norman.

L’archevêque émérite Desmond Tutu lors d’une cérémonie à l’Université de l’Oklahoma après avoir reçu un diplôme honorifique, le mardi 25 avril 2000 à Norman. ©AP Photo/J. Pat Carter, File

« C’était un être humain extraordinaire. Un penseur. Un leader. Un berger. » À l’unisson des réactions venues du monde entier, la Fondation Mandela a qualifié d' »incommensurable » la perte de Desmond Tutu, pour lequel une semaine de deuil est observée jusqu’aux obsèques prévues le samedi 1er janvier au Cap.

  • En Afrique du Sud 

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a exprimé « sa profonde tristesse » après le décès de ce « patriote sans égal ». Sa mort « est un nouveau chapitre de deuil de notre nation dans l’adieu à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous a légué une Afrique du Sud libérée », a-t-il dit, évoquant « un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l’apartheid ».

  • Aux États-Unis 

Le président et la Première dame, Joe et Jill Biden, ont le « cœur brisé par le décès de Desmond Tutu, mais assurent que son « exemple transcendera les frontières et trouvera un écho à travers les âges ».
 

« L’archevêque Desmond Tutu était un mentor, un ami et un phare moral pour moi et tant d’autres », a déploré l’ancien président Barack Obama, autre Prix Nobel de la paix, saluant un « esprit universel (…) préoccupé par l’injustice où qu’elle se trouve ».
 

  • Au Kenya 

Pour le président Uhuru Kenyatta, ce décès « est un coup dur, non seulement pour la République d’Afrique du Sud (…) mais aussi pour le continent africain, où il est profondément respecté et célébré en tant qu’artisan de la paix.  » 

©Twitter
  • En Ouganda 

« Un géant est tombé » a, quant à lui, estimé l’opposant ougandais Bobi Wine.

©Twitter
  • Union africaine 

Monseigneur Tutu était « un homme de foi convaincu du pouvoir de la réconciliation via la justice réparatrice », il était « un berger de la paix », a indiqué le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.
 

 

  • Organisation des Nations Unies

L’ONU a aussi rendu hommage à Desmond Tutu, « une source d’inspiration pour des générations dans le monde entier » et dont le décès « laisse un vide immense », selon les mots de son secrétaire général, Antonio Guterres.

  • Union européenne 

Le président du Conseil européen, qui représente les 27 pays de l’Union européenne, Charles Michel, a rendu hommage à « un homme qui a donné sa vie à la liberté avec un engagement profond pour la dignité humaine. Un géant qui s’est dressé contre l’apartheid ».
 

Le président et la Première dame, Joe et Jill Biden, ont le « cœur brisé par le décès de Desmond Tutu, mais assurent que son « exemple transcende les frontières et trouvera un écho à travers les âges ». « L’archevêque Desmond Tutu était un mentor, un ami et un phare moral pour moi et tant d’autres », a déploré l’ancien président Barack Obama, autre prix Nobel de la paix, saluant un « esprit universel (…) préoccupé par l’injustice où qu’elle se trouve ».
  •  Au Royaume-uni

D’innombrables pays du monde entier se sont associés à cette émotion par des messages au plus haut niveau, comme la reine Elizabeth II qui a salué le défenseur « inlassable » des droits humains.

©Twitter
Le Premier ministre Boris Johnson a, lui, salué « une figure essentielle de la lutte contre l’apartheid et pour la création d’une nouvelle Afrique du Sud. Nous nous souviendrons de lui pour son leadership spirituel et sa bonne humeur irrépressible ». 
 

©Twitter

 

  • En France 

Le président français Emmanuel Macron a assuré que le « combat » de Desmond Tutu « pour la fin de l’apartheid et la réconciliation sud-africaine restera dans nos mémoires ».
 

  • Au Canada 

« L’archevêque Tutu était la voix des opprimés et un défenseur infatigable des droits de la personne. Notre monde est meilleur grâce à lui », écrit le Premier ministre canadien Justin Trudeau.
 

  • En Allemagne 

Desmond Tutu « fut toute sa vie le défenseur des principes d’humanité, de liberté et d’égalité (…) des valeurs que nous célébrons et chérissons particulièrement », a souligné le nouveau chancelier allemand, Olaf Scholz. 

Le président Frank-Walter Steinmeier salue, lui, la mémoire d’un « homme merveilleux », « l’un des combattants anti-apartheid, pour la démocratie et les droits humains les plus éminents au monde ».
 

  • En Norvège

Le Premier ministre Jonas Gahr Støre a rendu hommage à un homme « qui a montré le pouvoir de la réconciliation et du pardon ». 
 

  • Au Portugal 

Desmond Tutu, « l’une des grandes figures du XXe siècle », laisse « un héritage à toute l’humanité », a écrit le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa.

  • Autorités religieuses 

Des hommages ont également été rendus par plusieurs autorités religieuses, comme le pape François,  le chef spirituel des anglicans et archevêque de Canterbury, Justin Welby, et le dalaï lama avec lequel il avait tissé un fort lien d’amitié.

Le pape François s’est déclaré « attristé » par cette perte. « Conscient du service rendu à l’évangile par la promotion de l’égalité raciale et de la réconciliation » dans son pays, le souverain pontife « recommande son âme à la miséricorde aimante de Dieu tout-puissant ».

Pour le chef spirituel des anglicans et archevêque de Canterbury, Justin Welby, « dans les yeux de Desmond Tutu, nous avons vu l’amour de Jésus. Dans sa voix, nous avons entendu la compassion de Jésus. Dans son rire, nous avons entendu la joie de Jésus. C’était beau et courageux. »
 

Le dalaï lama, son vieil ami, a salué un « grand homme, qui a vécu une vie pleine de sens », « entièrement dévoué au service de ses frères et sœurs ». « L’amitié et le lien spirituel entre nous était quelque chose que nous chérissions », a affirmé le chef spirituel des Tibétains.

Pour le Conseil œcuménique des Églises (COR), « Mgr Tutu croyait passionnément que la foi chrétienne accueille tout le monde et que la responsabilité chrétienne est au service de tous ».

Hommages, enfin, de la part de Sud-Africains s’arrêtant devant la cathédrale Saint-Georges, au Cap, l’ancienne paroisse de « The Arch », comme il était affectueusement surnommé.

Obsèques samedi 1er janvier 

Dimanche 26 décembre au soir, la fondation du Mgr Tutu a annoncé que ses funérailles se tiendraient samedi 1er janvier dans cette cathédrale.

Parmi les dispositions annoncées, la fondation indique que « les cloches de la cathédrale Saint-Georges seront sonnées chaque jour pendant dix minutes, à partir de midi », toute la semaine de lundi à vendredi, jour où le le corps du défunt « reposera en chapelle ardente dans la cathédrale ».

Desmond Tutu était la dernière des grandes figures de la lutte contre l’apartheid, la conscience de l’Afrique du Sud, mais aussi un rire espiègle et puissant.

Jusqu’à récemment, le Prix Nobel de la paix imposait sa petite silhouette violette et son franc-parler légendaire pour dénoncer les injustices et écorner tous les pouvoirs.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s