USA: abandon des négociations pour dédommager les familles de migrants séparées

Des enfants lors d'une manifestation contre les politiques migratoires de Donald Trump devant l'ambassade des États-Unis à Mexico, au Mexique, le 26 juin 2018

Des enfants lors d’une manifestation contre les politiques migratoires de Donald Trump devant l’ambassade des États-Unis à Mexico, au Mexique, le 26 juin 2018 afp.com – RODRIGO ARANGUA

Le gouvernement des Etats-Unis a abandonné les négociations visant à dédommager financièrement les familles de migrants séparées à la frontière avec le Mexique en raison de la politique de « tolérance zéro » de l’ex-président Donald Trump, ont indiqué jeudi des représentants des deux parties.

L’administration de Joe Biden a déclaré qu’aucun accord n’avait pu être conclu avec les avocats des familles qui ont porté plainte suite aux séparations, tout en insistant sur la possibilité d’en trouver un à l’avenir.

« Bien que les parties n’ont pas réussi à trouver un accord de règlement cette fois-ci, nous restons déterminés à dialoguer avec les plaignants et à rendre justice aux victimes de cette politique odieuse », a déclaré le ministère de la Justice dans un communiqué.

Les plaignants, qui demandent une indemnisation pour les dommages psychologiques subis par les séparations, ont annoncé qu’ils allaient poursuivre leur bataille juridique.

« Nous allons retourner devant les tribunaux (…) le traumatisme infligé à ces enfants et parents par notre propre gouvernement est incompréhensible. Nous devons faire ce qu’il faut », a déclaré à l’AFP Lee Gelernt, avocat de l’association Union américaine pour les libertés civiles (ACLU).

Suite à son investiture en janvier, le président démocrate Joe Biden avait promis de mener une politique migratoire plus « humaine » après l’ère Trump et sa politique dite de « tolérance zéro », lancée en 2018.

Elle consistait à engager des poursuites pénales contre toute personne entrée illégalement à la frontière avec le Mexique. Conséquence: des parents ont été placés en détention sans leurs enfants.

Selon le département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis (DHS), près de 4.000 enfants migrants avaient été séparés de leurs familles et seulement 1.786 mineurs ont pu les retrouver. Toutefois, des documents judiciaires indiquent qu’au total 5.500 enfants migrants ont été séparés de leurs parents.

Le nombre d’arrestations de sans-papiers à la frontière sud des Etats-Unis a fortement augmenté ces dernières années, la majorité d’entre eux provenant d’Amérique centrale et du Mexique.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s