Enquête sur PPDA: deux nouvelles procédures judiciaires pour viol

PPDA le 26 mars 2009 à Valenciennes

PPDA le 26 mars 2009 à Valenciennes afp.com – FRANCOIS LO PRESTI

Patrick Poivre d’Arvor est visé par deux nouvelles procédures judiciaires pour viol, à Nanterre, six mois après le classement sans suite d’une enquête et le témoignage de plus de vingt femmes contre l’ex-présentateur star de TF1.

L’affaire PPDA a éclaté en février quand l’écrivaine et journaliste Florence Porcel, 38 ans, a porté plainte contre l’homme de 74 ans, l’accusant de lui avoir imposé un rapport sexuel en 2004 et une fellation en 2009.

Une enquête préliminaire avait ensuite été menée pendant quatre mois par le parquet de Nanterre, au cours de laquelle 23 femmes avaient témoigné, dont une mineure, et neuf d’entre elles avaient porté plainte. La majorité des faits dénoncés étant prescrits, l’enquête avait été classée sans suite en juin.

PPDA a nié toutes les accusations portées contre lui.

Pour les faits dénoncés par Mme Porcel, le classement sans suite par le parquet de Nanterre était motivé par la « prescription » de certains faits mais aussi pour « insuffisance de preuves ». Fin novembre, Mme Porcel s’était constituée partie civile afin de provoquer la saisine d’un juge pour enquêter de nouveau.

Mercredi, une instruction a donc été ouverte, a indiqué vendredi le parquet de Nanterre à l’AFP, confirmant une information de TF1-LCI. Plus précisément, les enquêteurs investigueront de nouveau sur les faits de 2009 classés pour « insuffisance de preuves ».

L’avocate de Patrick Poivre d’Arvor, Jacqueline Laffont, n’a pas répondu aux sollicitations de l’AFP. Les avocats de Florence Porcel, Mes Emmanuel Moyne et Joséphine Doncieux, n’ont pas souhaité réagir.

– « Pas vain » –

Le parquet de Nanterre a également ouvert jeudi une deuxième enquête visant Patrick Poivre d’Arvor, menée cette fois par des magistrats du parquet.

Cette enquête préliminaire fait suite à une plainte déposée la semaine dernière par une femme qui accuse le journaliste et écrivain de l’avoir violée lors du festival de Cannes en 1985, quand elle avait 23 ans. Des faits qui apparaissent prescrits.

« Ma cliente reçoit comme l’expression d’une considération cette ouverture d’enquête alors que les faits sont prescrits, preuve que son courage n’a pas été vain », a déclaré à l’AFP son avocate Laure Heinich.

D’après une source proche du dossier, le parquet a ouvert cette enquête préliminaire car il est « important d’effectuer des vérifications sur les faits avant de déterminer s’ils sont prescrits ou pas ». La « vague d’accusations » visant Patrick Poivre d’Arvor « incite (la justice) à vérifier » les faits dénoncés, ajoute cette source.

D’après un décompte vendredi de l’AFP, au moins 27 femmes ont témoigné auprès des enquêteurs ou dans la presse accusant Patrick Poivre d’Arvor de viol, d’agression sexuelle ou de harcèlement sexuel, dont deux mineures au moment des faits reprochés. Onze ont porté plainte.

La scénariste Hélène Devynck, dont la plainte pour viol à l’encontre de PPDA a été classée sans suite pour prescription, appelle la justice à « s’autosaisir » quand des femmes témoignent dans la presse.

« Il y a une femme mineure au moment des faits qui a témoigné à trois reprises, en 1989 dans Minute, en juillet dernier dans 20 minutes et en décembre sur TF1. Pourtant la justice ne s’est toujours pas saisie de son cas », a-t-elle relevé auprès de l’AFP au sujet du témoignage de « Caroline ».

« Pour l’instruction de Florence Porcel ou pour la nouvelle enquête préliminaire ouverte, on parle toujours du même homme. La sérialité des faits qu’on dénonce doit être prise en compte », a affirmé celle qui est également vice-présidente de l’association #MeTooMedias, créée à l’automne pour briser l’omerta dans les médias français.

De son côté, lors de son unique prise de parole publique sur le sujet dans l’émission Quotidien (TMC, groupe TF1), Patrick Poivre d’Arvor avait fustigé l’anonymat de certaines accusatrices et évoqué « des petits bisous dans le cou, parfois des petits compliments ou parfois du charme ou de la séduction ».

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s