Pascal Affi N’Guessan (FPI): en 2025, «ce serait une surprise que je ne sois pas candidat»

Pascal Affi N’Guessan, président du FPI, le Front populaire ivoirien. © RFI

Nouveau départ pour le FPI en Côte d’Ivoire. Le parti créé dans les années 1980 par Laurent Gbagbo a vu son fondateur partir pour créer sa propre formation. Laurent Gbagbo avait renoncé à une longue bataille juridique pour tenter de reprendre le FPI à Pascal Affi N’Guessan qui en était devenu le président légalement reconnu. Samedi 13 novembre, en présence d’émissaires d’autres partis dont le RHDP au pouvoir, le FPI tenait son premier congrès de l’ère post-Gbagbo dans un palais des sports d’Abidjan plein à craquer : 11 000 participants mis en ordre de marche pour les prochaines échéances électorales. En ligne de mire : les élections locales et régionales de 2023, mais surtout la présidentielle de 2025. Le président du FPI Pascal Affi N’Gguessan est l’invité de RFI ce matin. Il répond aux questions de Pierre Pinto.

ECOUTER

RFI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s