Le chef du gendarme onusien du nucléaire lundi en Iran

Photo fournie par l'Organisation iranienne de l'énergie atomique le 12 septembre 2021 du chef de l'OIEA Mohammad Eslami (G) et du directeur général de l'AIEA Rafael Grossi, à TéhéranPhoto fournie par l’Organisation iranienne de l’énergie atomique le 12 septembre 2021 du chef de l’OIEA Mohammad Eslami (G) et du directeur général de l’AIEA Rafael Grossi, à Téhéran afp.com – HO

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, doit effectuer à partir du 22 novembre une visite à Téhéran, quelques jours après s’être plaint de l’absence de contacts avec le gouvernement iranien sur le dossier nucléaire.

L’annonce de ce déplacement intervient le jour de la publication par l’AIEA à Vienne d’un rapport affirmant que l’Iran a significativement augmenté ces derniers mois la quantité d’uranium hautement enrichi, contrairement à ses engagements pris dans l’accord international de 2015 sur le programme nucléaire iranien.

La visite coïncidera en outre avec le début du prochain Conseil des gouverneurs de l’AIEA le 22 novembre et aura lieu une semaine avant la reprise le 29 novembre à Vienne des négociations entre l’Iran et les grandes puissances visant à tenter de sauver l’accord de 2015. Celui-ci est censé limiter drastiquement le programme nucléaire iranien en échange d’un allègement des sanctions.

M. Grossi est attendu lundi soir à Téhéran à l’invitation de l’Iran. « Il « rencontrera mardi le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Mohammad Eslami, et le chef de la diplomatie iranienne Hossein Amir-Abdollahian », a indiqué le porte-parole de l’OIEA, cité par l’agence de presse iranienne Fars.

Le 12 novembre, M. Grossi s’était plaint de l’absence de contacts avec le gouvernement en Iran en place depuis août. « Je n’ai eu aucun contact avec ce gouvernement » déclaré M. Grossi aux journalistes, ajoutant que les seules exceptions avaient été des « conversations techniques » avec Mohammad Eslami.

« C’est stupéfiant et je dis cela ouvertement parce que je le leur dis à eux », a-t-il ajouté, expliquant qu’il y avait « une longue liste de choses dont on a besoin de discuter ».

Trois jours plus tard, les Affaires étrangères iraniennes annonçaient avoir adressé une invitation à M. Grossi à venir rencontrer leur chef.

La dernière visite de M. Grossi à Téhéran remonte au 12 septembre et il avait rencontré seulement le chef de l’OIEA.

Le chef de l’AIEA avait alors négocié un accord avec l’OIEA sur l’entretien des équipements de surveillance du programme nucléaire iranien. Et il devait revenir rapidement pour discuter avec le gouvernement investi en août et avait suggéré de pouvoir rencontrer « le président ou le ministre des Affaires étrangères ». « C’est à eux (aux Iraniens) de décider », avait-il ajouté.

– « Levée des sanctions » –

Après cinq mois de suspension, les négociations entre Téhéran et les autres pays encore parties à l’accord de 2015 (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) doivent reprendre le 29 novembre pour tenter de relancer ce pacte historique.

Les Etats-Unis, qui se sont retirés unilatéralement de l’accord en 2018 et rétabli ensuite les sanctions contre l’Iran, participeront de manière indirecte aux discussions.

En retour, Téhéran s’est progressivement affranchi des engagements pris dans cet accord.

Les responsables iraniens ne cessent de répéter la position de leur pays sur le retour irrévocable des Etats-Unis au pacte et la levée des sanctions qui asphyxient l’économie iranienne.

« Nous avons entendu les intentions des Etats-Unis et leurs exigences pour qu’ils rejoignent les (discussions de Vienne), mais pour nous, ce qui compte, c’est d’être assuré de la levée des sanctions après les vérifications et les garanties nécessaires », a indiqué le 15 novembre le porte-parole de ma diplomatie iranienne.

L’accord de 2015 est censé empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire, alors que Téhéran a maintes fois démenti avoir l’intention de fabriquer une telle arme en insistant sur le caractère pacifique de son programme.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s