RD Congo: l’armée annonce avoir récupéré toutes ses positions dans l’est

Des Congolais retournent en RD Congo après avoir fui en Ouganda en raison des combats, au poste frontière de Bunagana le 9 novembre 2021

Des Congolais retournent en RD Congo après avoir fui en Ouganda en raison des combats, au poste frontière de Bunagana le 9 novembre 2021 afp.com – ISAAC KASAMANI

L’armée congolaise a indiqué mardi avoir récupéré toutes ses positions qui, selon elle, ont été attaquées dans la nuit de dimanche à lundi par d’anciens rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) dans l’est de la République démocratique du Congo.

« Nous avons récupéré toute la zone, nous avons délogé l’ennemi et j’ai pu passé la nuit à Chanzu » où nous avons à nouveau placé nos militaires, a déclaré à l’AFP le colonel Honoré Rindugu, commandant du bataillon des Forces armées congolaises (FARDC) à Bunagana. « Je suis en direction de la colline de Runyonyi pour y installer des militaires », a-t-il ajouté.

« Nous avons récupérés toutes les collines depuis hier soir dont Runyonyi et Chanzu. Pour l’instant la population est en train de regagner » la zone, a déclaré de son côté à l’AFP le colonel Luc-Albert Bakole Nyengeke, administrateur du territoire de Rutshuru, selon qui, l’armée a « perdu un militaire ».

Le chef du groupement municipal attaqué, Jackson Gachuki, a aussi assuré que « l’armée a déjà récupéré les cinq villages » qui étaient pris et « depuis ce matin, la grande majorité de la population est déjà de retour à Chanzu, à Bunagana centre et leurs environs ».

Lundi, l’armée congolaise a accusé d’anciens rebelles du M23 d’avoir attaqué ses positions dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, à la frontière avec l’Ouganda.

La direction du M23 a, dans un communiqué, démenti être à l’origine de ces attaques qui ont eu lieu dans la région de Bunagana, à 80 km de Goma, capitale provinciale.

– « La situation s’est calmée » –

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)a indiqué mardi à Genève qu’au moins 11.000 personnes se sont réfugiées en Ouganda pour fuir ces violences.

Selon le HCR, quelque 8.000 personnes ont traversé la frontière à Bunagana et 3.000 autres au poste frontière de Kibaya, dans le district de Kisoro, qui borde la frontière côté Ouganda. Ces deux villes sont situées à environ 500 km au sud-ouest de la capitale ougandaise, Kampala.

La grande majorité des personnes qui s’étaient réfugiées en Ouganda sont retournées en RDC cet après-midi, après que les autorités de ces deux États ont encouragé les personnes déplacées à rentrer chez elles « puisque la situation s’est calmée », a indiqué mardi la Croix-Rouge ougandaise dans une vidéo partagée aux journalistes.

Cette organisation humanitaire estime qu’il ne restera plus que « 600 à 700 » personnes, ce soir, dans le centre de transit de Nyakabande dans le district ougandais de Kisoro, où s’étaient réfugiés plus de 5.000 personnes.

Dernier avatar de la rébellion congolaise à dominante tutsi soutenue par le Rwanda et l’Ouganda, le M23 est né d’une mutinerie, en avril 2012, d’anciens rebelles intégrés au sein des Forces armées de la RDC.

Le M23 a été vaincu par l’armée congolaise appuyée par les Casques bleus de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco) en 2013, après dix-huit mois de guérilla dans la province du Nord-Kivu et la prise de la ville de Goma fin 2012.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s