COP26 : l’intervention d’Emmanuel Macron au sommet sur le climat, à Glasgow (Vidéo)

Le président français Emmanuel Macron lors de son intervention à la COP26 à Glasgow, au Royaume-Uni, le 1er novembre 2021. POOL / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES VIA AFP

Emmanuel Macron a appelé les pays les « plus gros émetteurs » de CO2 en retard sur leurs engagements à « rehausser leurs ambitions dans les 15 jours » de la COP26. 

Emmanuel Macron devait parler trois minutes, il s’est exprimé pendant près de 11 minutes. A l’occasion du sommet sur le Climat, la COP26, qui se tient à Glasgow (Ecosse, Royaume-Uni), le président français a fait le tour des attentes que suscite ce rendez-vous diplomatique au cours duquel les pays signataires en 2015 de l’accord de Paris doivent rehausser et concrétiser leurs ambitions en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. 

« La clé pour les 15 prochains jours ici, dans notre COP, est que les plus gros émetteurs -dont les stratégies nationales ne sont pas conformes à notre objectif de 1,5 °C- rehaussent leurs ambitions dans les 15 jours qui viennent », a insisté le chef de l’Etat, au lendemain de l’ouverture du sommet. En ligne de mire : la Russie et la Chine, déjà citées dimanche par Emmanuel Macron, en clôture du G20, à Rome. 

Le succès de la COP26 est « à portée de main si nous nous mobilisons, décidons et agissons », a-t-il encore déclaré. « Ce sont nos actions, nos résultats, leur suivi transparent qui redonneront une pleine confiance à notre jeunesse. »

« Le leadership exige l’exemplarité » en matière d’aides aux pays les plus pauvres 

Dans son discours, le président français a notamment évoqué l’aide internationale à destination des pays en développement. Alors que l’accord de Paris prévoyait que les nations les plus riches attribuent 100 milliards de dollars par an entre 2020 et 2025 pour aider ces nations à s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique et à se développer en maîtrisant leurs émissions de gaz à effet de serre, le compte n’y est pas. Si « la France et l’UE sont au rendez-vous de leur juste part et même un peu au-dessus », a relevé Emmanuel Macron, « toutes les économies développées doivent désormais contribuer à leur juste part, car le leardership exige l’exemplarité”, a-t-il insisté.  Là encore, il a appelé les Etats à « prendre leur responsabilité avant la fin de cette COP ».

Par ailleurs, Emmanuel Macon a appelé à « mettre en cohérence notre cadre commercial et notre cadre climatique ». « Nos accords commerciaux doivent refléter nos ambitions climatiques », a-t-il déclaré, alors que cette non-compatibilité avec les objectifs climatiques lui avait été reprochée par l’opposition lors de la signature du traité de libre-échange avec le Canada.

FRANCE INFO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s