Centrafrique: à Sigborolo, les difficultés de l’accès humanitaire [3/3]

Pour accéder au village de Sigborolo, il faut emprunter un bac sur le fleuve Mbaari. © RFI/Carol Valade

Suite au conflit, le pays traverse une crise humanitaire sans précédent qui touche particulièrement les zones rurales. Les paysans qui n’ont pu se rendre aux champs en raison de l’insécurité sont menacés par la famine.

A LIRE AUSSI  Centrafrique: à Bangassou, le retour timide des autorités de l’État [1/3]

La Centrafrique est le pays le plus dangereux du monde pour les humanitaires, mais ces derniers déploient des efforts considérables pour accéder aux zones les plus reculées afin de venir en aide à la population.

A LIRE AUSSI  Centrafrique: Niakari, jadis occupé et pillé par la CPC, reprend vie [2/3]

ECOUTER 

RFI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s