Centrafrique: à Bangassou, le retour timide des autorités de l’État [1/3]

Patrouille de soldats marocains de la Minusca à Bangassou, en Centrafrique. © AFP/Alexis Huguet

Huit mois après leur départ, les patrouilles permanentes de la Minusca ne parviennent pas encore à rassurer tous les habitants de Bangassou, préfecture du Mbomou, tandis que les autorités locales tentent de reprendre leurs fonctions. Avec la contre-offensive des forces loyalistes depuis le début de l’année, les trois quarts des fonctionnaires locaux du pays ont regagné leurs postes, mais leur présence reste fragile en raison du manque de moyens.

ECOUTER 

RFI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s