Mali: la CMA dénonce à son tour les discussions entre Bamako et le groupe russe Wagner

Des soldats de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) à Kidal, le 28 mars 2016.

Des soldats de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) à Kidal, le 28 mars 2016. AFP

La Coordination des mouvements de l’Azawad s’inquiète d’une possible arrivée de Wagner sur le territoire malien. Les autorités de Bamako ont confirmé des discussions avec le groupe de sécurité privée russe, déjà présent et très critiqué en Centrafrique et en Libye.

Présence des groupes jihadistes, possible retrait des militaires français dans les grandes bases du nord, la Coordination des mouvements de l’Azawad fait déjà face à de multiples difficultés. Et la présence de mercenaires russes sur le territoire malien ne serait « qu’un problème de plus », déclare le porte-parole Mohamed Ould Ramadane.

« Amener des mercenaires russes Wagner au Mali aujourd’hui, c’est juste multiplier les problèmes auxquels nous sommes confrontés depuis 2012. Nous sommes dans de multiples problèmes soit de mouvements, soit de guerres intercommunautaires, soit des coups d’État. Donc nous vivons vraiment de sérieux problèmes au Mali et si on cherche la solution à travers les mercenaires, c’est que vraiment on se trompe. Et ce sera très grave. Pour nous, ils ne sont pas la solution »,dénonce-t-il.

Un accord entre les autorités maliennes et le groupe russe Wagner pourrait aussi avoir un impact sur l’accord signé en 2015 avec les autorités du Mali. Accord qui a d’ailleurs du mal à être appliqué, notamment sur les questions militaires.

« Connaissant bien ces mercenaires qui évoluent en Libye, en Syrie, en République centrafricaine, nous suivons vraiment de très près les crimes qu’ils commettent dans ces pays. Pour nous, aujourd’hui, amener Wagner, c’est juste prendre plus de retard et nous ne voyons pas vraiment comment nous allons pouvoir continuer dans ce même accord qui n’avance pas. Et si ces mercenaires arrivent, ça va aussi rendre les choses plus difficiles », ajoute ce porte-parole.

Si aucun accord n’est validé entre la société Wagner et le Mali, cet épineux dossier relance en tout cas le débat et les divisions entre les autorités et la CMA.

RFI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s