Présidentielle: Bayrou et Ferrand accélèrent vers une « maison commune » de la majorité

Francois Bayrou à Pau dont il est maire, avec le président Emmanuel Macron venu pour le Sommet G5 Sahel, le 13 janvier 2020
Francois Bayrou à Pau dont il est maire, avec le président Emmanuel Macron venu pour le Sommet G5 Sahel, le 13 janvier 2020 afp.com – GEORGES GOBET

Le président du MoDem François Bayrou et celui de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) ont accéléré samedi matin le projet de « mouvement unitaire » rassemblant les deux partis pour la présidentielle et les législatives, lors de l’université de rentrée du MoDem à Guidel (Morbihan).

Invité par les centristes, Richard Ferrand a plaidé pour « inaugurer » cette « maison commune » de la majorité « avant la fin » 2021. Il a décrit le projet encore indécis comme une « maison ouverte » dont les deux « piliers » seraient LREM et le MoDem, mais qui doit permettre à la majorité de « s’élargir ».

Vendredi soir, le MoDem a fait un pas de plus vers ce rassemblement en « donnant mandat et pouvoir » à son bureau exécutif pour « préparer les conditions pratiques d’un tel rapprochement » avec LREM. En insistant pour que dans ce « nouvel ensemble, chacun des fondateurs soit garanti dans son patrimoine historique immatériel et matériel ».

Ce « grand courant démocratique » aurait « dû exister et être créé depuis longtemps », a estimé François Bayrou devant ses troupes samedi matin. Cette « maison commune », appelée à soutenir la probable candidature d’Emmanuel Macron en 2022, est un serpent de mer depuis plusieurs mois au sein de la majorité.

Pour en parler, le MoDem a convié à sa traditionnelle université de rentrée de nombreux cadres de LREM et de la majorité, dont le numéro 1 du parti Stanislas Guerini et le Premier ministre Jean Castex, attendus dimanche.

Chez les « marcheurs », certains restent sceptiques sur ce projet aux contours encore incertains. « Pour nous, c’est plutôt un label pour la présidentielle. Ca peut être aussi un squelette de parti politique mais pas beaucoup plus », juge une source parlementaire LREM.

D’aucuns y voient une stratégie de Francois Bayrou pour protéger son influence dans la majorité face à celle de l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, qui doit lancer son propre parti le 9 octobre. Avec des négociations qui s’annoncent serrées pour les investitures aux législatives.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s