Des millions de dollars rendus par Teodorin Obiang serviront à acheter des vaccins en Guinée Equatoriale, selon Washington

Le fils du président équato-guinéen, Teodorin Obiang Nguema, parle à la presse à Malabo le 23 décembre 2014

Le fils du président équato-guinéen, Teodorin Obiang Nguema, parle à la presse à Malabo le 23 décembre 2014 afp.com – Steve Jordan

Quelque 26 millions de dollars, auxquels le fils du président de Guinée Equatoriale Teodorin Obiang a renoncé pour mettre fin à des poursuites pour corruption aux Etats-Unis, serviront à financer des programmes de santé dans son pays, a annoncé lundi le ministère américain de la Justice.

Près de 20 millions de dollars seront remis à l’ONU qui les utilisera pour distribuer des vaccins anti-Covid en Guinée Equatoriale et plus de six millions à une ONG spécialisé dans l’achat et la distribution de médicaments, a précisé le ministère dans un communiqué.

Cette annonce est l’épilogue d’une saga judiciaire marquée par la conclusion en 2014, d’un accord entre les procureurs américains et M. Obiang – qui est aussi le premier vice-président de ce petit pays d’Afrique centrale.

A l’époque, il avait accepté de vendre sa somptueuse villa de Malibu en Californie, une Ferrari et six statues grandeur nature de Michael Jackson pour échapper à un procès pour corruption. C’est le produit de ces ventes qui est aujourd’hui redistribué.

Il avait toutefois pu conserver son avion d’affaires Gulfstream, un yacht de luxe et le reste de sa collection d’objets ayant appartenu au roi de la pop, dont des gants blancs incrustés de cristaux.

Teodoro Nguema Obiang Mangué, surnommé Teodorin, a été condamné en France à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende pour s’être frauduleusement bâti un patrimoine considérable (hôtel particulier parisien, voitures de course et de luxe, costumes de marque par dizaines, jets privés…) dans l’affaire dite des « biens mal acquis ».

En 2019, il a aussi renoncé à 25 voitures de luxe pour mettre fin à des poursuites en Suisse.

Malgré tout, il semble vouer à succéder à son père Teodoro Obiang Nguema, 79 ans dont 42 à la tête de la Guinée équatoriale. Ce petit pays pétrolier est, selon Transparency International, l’un des plus corrompus au monde et une grande partie de sa population vit sous le seuil de pauvreté.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s