Haïti : le Premier ministre soupçonné d’être mêlé à l’assassinat du Président

Le Premier ministre, Ariel Henry, lors d’un cérémonie en l’honneur du président Jovenel Moïse. Photo Valerie Baeriswyl / AFP

Ariel Henry aurait échangé des coups de téléphones avec l’un des suspects de l’assassinat du président, Jovenel Moïse. Le magistrat chargé de l’enquête a demandé qu’il soit interdit de quitter le territoire.

Le chef du parquet de Port-au-Prince a demandé mardi au juge enquêtant sur l’assassinat du président Jovenel Moïse d’inculper le Premier ministre Ariel Henry, en raison d’appels téléphoniques qu’il aurait eus avec l’un des principaux suspects du meurtre

Bed-Ford Claude, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince – équivalent du procureur – a par ailleurs demandé que Ariel Henry soit interdit de quitter le territoire haïtien « en raison de la gravité des faits exposés ».

Le président Moïse a été abattu le 7 juillet par un commando armé à son domicile de Port-au-Prince.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s