Centrafrique: le retour de Noureddine Adam inquiète les partenaires internationaux

Noureddine Adam

Le retour en République centrafricaine de Noureddine Adam, leader de l’ex-Seleka, qui a noué une alliance avec une partie des anti-balaka restés fidèles à Bozizé inquiète beaucoup les partenaires internationaux de la RCA.

C’est un gros motif d’inquiétudes pour les partenaires internationaux de la RCA l’alliance du FPRC, et d’une partie des anti-balaka avec qui ils ont négociés à Nairobi en début d’année. Ces deux groupes plaident pour une troisième transition sans la présidente de transition Catherine Samba-Panza. «Nous avons accepté la première transition et nous avons vu que ça n’a pas abouti. Ils sont allés à la prolongation, on a accepté et maintenant, ils sont à la porte de la troisième transition et rien n’a été fait. Donc, nous nous sommes rendu compte que ceux qui détiennent aujourd‘hui cette formule de ramener définitivement cette paix, c’est le FPRC ex-Seleka et les anti-balaka ensemble», a estimé Moustapha Saboun, coordinateur politique du FPRC.

Une délégation des représentants de la communauté internationale a rencontré Noureddine Adam, le leader du FPRC, l’une des quatre factions de l’ex-Seleka. Ce sont ses hommes qui ont affronté les forces internationales le week-end dernier non loin de Sibut.

Les rumeurs sur les velléités de Noureddine Adam de faire descendre ses hommes sur Bangui se sont révélées vraies. La réponse des forces internationales a été ferme, l’ordre a été de faire de l’axe Bambari-Sibut une ligne infranchissable pour les groupes armés. De leur côté, les autres mouvements issus de la Seleka, comme l’UPC ou le MPC, ont regardé de loin les manœuvres de Noureddine Adam et n’ont surtout pas voulu y prendre part.

La MINUSCA s’inquiète de l’infiltration de groupes armés à Bangui

La Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) affirme être vivement préoccupée par l’infiltration organisée d’éléments de plusieurs groupes armés à Bangui, ont rapporté jeudi les médias internationaux.

Dans un communiqué, la MINUSCA cite nommément ces groupes armées qui sont le Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) et les Anti-Balakas et «condamne de manière énergique toute tentative de déstabilisation de la capitale». La MINUSCA rappelle que la priorité de son mandat, tel que défini par la Résolution 2217 du Conseil de Sécurité, est d’assurer la protection des civils contre toute menace de violence physique.

L’ONU autorise aussi la Force française Sangaris à lui apporter son soutien. Ainsi, les troupes de la MINUSCA, avec l’appui de Sangaris, ont dû, une fois de plus, faire usage de la force en réponse aux attaques perpétrées par les éléments du FPRC, dans les environs de Sibut, précise ce communiqué.

LE JV2 AVEC AFP

3 commentaires

  1. La Minusca est complice des SELEKA. Pourquoi la Minusca ne cite que la Résolution 2117 et oublie celle de 2149? Que les Centrafricains se rendent compte de la réalité. La Minusca ne veut pas appliquer la Résolution 2149 pourtant votée sous le chapitre 7 qui dit expressément qu’il faut faire l’usage de la force pour désarmer les groupes armés. Quand le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis à Bangui a demandé que la MINUSCA arrête le Nigérien Tchadien Soudanais Ali DARAS, le Représentant de l’ONU à Bangui un certain Gabonais Parfait A? N. a dit que le Décret portant nomination de M; Ali Daras comme Comzone de Bambari était encore en vigueur. Donc, la Minusca ne peut pas arrêter M. Ali Daras. On peut comprendre que certains Généraux Africains n’ont pas de confort intellectuel! Là, c’est fort poussé M. Le Général d’Opérette? Centrafricains sachez que les DROITS DE L’HOMME Centrafricain ne compte pas pour l’ONU, malgré le tourment de BAN KI Moon face aux violences sexuelles sur des enfants,; heureusement, lui, parce qu’il est asiatique sensible et humain!. On peut comprendre le Général Gabonais n’a que faire des animaux de somme que sont centrafricains. Qu’on les te, viole, massacre tant pis tant son salaire avec prime risque élevé est payé. Merci à l’ONU qui nous aide à nous tuer. Tant pis pour les pauvres hommes sans AME comme le Gabonais F G. de Lambaréné!

  2. ca ne date pas d’aujourd’hui.c’est programme depuis le 10 decembre 2012 quand F. Hollande choisit le Mali et a laisse la coalition seleka evoluer de Ndele jusqu’a bgui avec toutes les horreurs commises.ils les ont aides a repartir dans l’arriere pays avec tout leur armament se constituer des reserves dans les zones minieres et se reconstituer militairement pour encore les aider a revenir.la vie du centrafricain lamnda ne cpte pas. jouer a l’equilibrisme nous mene droit au chaos genocidaire certain.

  3. Je ne serais pas étonné si la nouvelle alliance Anti Balaka –Seleka – Djaras etc arrivent au pouvoir demain, Comme vous le savez ou ne le savez pas : la décision vient toujours de étranger, il suffit que X et Y se décident pour que tout change sans surpris , c’est question d’intérêt ,mais aussi les occidentaux respectent celui qui est militairement fort …….
    ————————————————–
    La politique, comme la science évolue à chaque fois que les hommes font de recherchent pour faire de découverte, en politique c’est pareil si on ne vise que le pouvoir, le chemin à parcourir pour y parvenir n’est qu’une question de temps.
    J’ai plusieurs fois jugé irresponsable le rejet par la transition, la réconciliation faite entre Bozize et Djotodia.

    Je constate que le même scenario se répète, mais nos dirigeants de la transition sont en train de dormir chacun sur ses oreilles, pourvu que le casque Bleu et la force française de la Sangaris sont là pour leurs protéger en cas de menace.
    Premièrement : les milices sont en train de s’organiser militairement sous la direction du général Nouredine Adam.

    Donc l’ennemie commun c’est désormais Madame Samba Panza , elle est la cible des Anti balaka , Ex Seleka , la Population qui se sente piège par la transition , Denis Sassou , Deby et une grande partie de la communauté international pour l’échec de la transition de conduire le pays aux élections .

    Deuxièmement : Quand la Seleka de l’époque a pris le pouvoir, il y avait l’armée tchadien, elle a même juré que Damara était la ligne rouge, ainsi que la force Sud Africain etc.

    Qu’est ce t’il arrivé en fin de compte ? Bozize a très vite comprit qu’il y a un complot de très haut niveau contre son pouvoir , il est obligé de prendre la fuite …….

    Aujourd’hui, nous avons a la place de l’armée Tchadienne le Casque bleu, et a la place de l’armée Sud Africaine, nous avons la force française, donc nous avons le même statuquo que hier, rien a changé, puisque le complot vient toujours de l’extérieur, ceux la même qui ont décidé l’envoyé de casque bleu a Bangui.

    Troisièmement : les hommes de Nouredine Adam collabore tres bien avec l’armée Américain selon le journal Washington post («Le Pentagone n’avait pas divulgué précédemment qu’il coopérait avec la Séléka et obtenait des renseignements des rebelles. L’arrangement a permis aux troupes étatsuniennes d’agir à leur guise». )
    Si vous souvenez, les hommes du général Nouredine ont capturé un élément influent de l’armée de résistance du seigneur LRA Ougandais, et puis remit a l’armée Américaine.

    Savez-vous combien le prime de capture de ce rebelle ? Cinq million de dollars Américain, je ne peux pas vous dire que les hommes de ce général ont reçu le prime de récompense à la promesse Américaine, mais ce genre de transaction entre un état et une rébellion se règle loin du camera et son témoignage.

    La forte probabilité sans risque de me tromper, ce montant a été versé, puisque Obama reconnait que l’armée Américaine continu de coopérer avec la Seleka , les américains ne sont idiots puisque leurs missions de trouver Josèphe Kony dans la foret centrafricaine n’ont pas encore terminé pour perdre un collaborateur comme la Seleka ……..
    A c’est a vous d’imaginer la suite ………

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s